Aller au contenu
Accueil » Que faire en cas de coliques ?

Que faire en cas de coliques ?

  • par

Imaginez un petit être tout mignon, tout fragile, qui arrive dans votre vie et bouleverse tout sur son passage. Vous l’avez couvé, protégé et maintenant, il fait partie intégrante de votre quotidien. Mais à peine quelques semaines après sa naissance, le voilà qui pleure inconsolablement, son petit ventre semble lui faire mal. Bienvenue dans le monde des coliques du nourrisson. Pas de panique, on vous donne ici toutes les clés pour comprendre et soulager ces crises qui peuvent parfois sembler interminables.

À la découverte des coliques du nourrisson

C’est toujours le même scénario : après son biberon ou sa tétée, votre bébé se tortille, il semble gêné, il rougit, pousse et pleure. Vous êtes désemparé. Rien ne semble le soulager, même vos câlins tant réconfortants d’habitude. Bienvenue dans le monde impitoyable des coliques du nourrisson.

Les coliques sont des douleurs intestinales qui touchent près de 20 % des bébés. Elles apparaissent généralement dans les premières semaines de vie et disparaissent vers l’âge de 4 à 6 mois. Les causes de ces douleurs sont encore mal connues, mais on pense qu’elles sont liées à l’immaturité du système digestif des nourrissons.

Comment reconnaître les symptômes des coliques ?

Les symptômes d’une crise de coliques chez le nourrisson sont assez caractéristiques. Le bébé pleure beaucoup, souvent au même moment de la journée, le plus souvent en fin d’après-midi ou en soirée. Ses pleurs sont intenses, parfois même stridents, comme s’il avait mal. Il peut avoir des gaz, son ventre est tendu, dur et ballonné. Il replie ses jambes sur son ventre comme pour soulager la douleur.

Sachez cependant que tous les pleurs de bébé ne sont pas forcément liés à des coliques. Il est donc important, si vous avez un doute, de consulter votre médecin généraliste ou votre pédiatre.

Quels sont les traitements possibles ?

Voilà la question que tous les parents se posent : comment soulager mon enfant ? Il existe plusieurs options pour ça. Tout d’abord, des changements dans l’alimentation du bébé peuvent être bénéfiques. Si vous allaitez, vous pouvez essayer de modifier votre régime alimentaire, en évitant les aliments qui produisent des gaz, comme les choux, les oignons ou les légumineuses. Si votre bébé est nourri au biberon, essayez de changer de lait. Certains laits sont spécialement conçus pour les bébés qui ont des coliques.

Ensuite, il y a des médicaments qui peuvent aider. Il est possible que votre médecin vous prescrive des probiotiques, qui peuvent aider à équilibrer la flore intestinale de votre bébé et ainsi diminuer les coliques.

Les gestes et positions pour soulager bébé

Outre l’alimentation et les médicaments, il y a également des gestes à faire et des positions à adopter pour apaiser les douleurs de votre bébé. Le fait de le porter à bras ou en écharpe peut lui être bénéfique. La chaleur de votre corps, le rythme de votre respiration et le battement de votre cœur peuvent le rassurer et l’aider à se calmer.

Ensuite, il y a les massages. Masser doucement le ventre de votre bébé peut aider à libérer les gaz et donc à soulager les coliques. Vous pouvez également lui faire faire des mouvements de “vélo” avec ses jambes, cela a le même effet.

Enfin, essayez de garder votre calme. Votre bébé ressent vos émotions et si vous êtes stressé, il le sera probablement aussi. Les coliques sont une période difficile à traverser, mais elles finissent toujours par passer. Alors, respirez profondément et rappelez-vous que vous faites de votre mieux pour aider votre petit bout.

Les facteurs favorisant les coliques du nourrisson

Bien que les causes exactes des coliques du nourrisson soient encore sujettes à débat dans la communauté médicale, certains facteurs sont connus pour augmenter l’occurrence de ces crises douloureuses. Comprendre ces facteurs peut vous aider à mieux prévenir et gérer les crises de coliques de votre bébé.

Un des principaux facteurs favorisant les coliques du nourrisson est l’immaturité du système digestif de ce dernier. Le système digestif est en effet encore en cours de développement chez les nouveau-nés et les nourrissons, ce qui peut rendre la digestion plus difficile et provoquer des douleurs abdominales.

L’alimentation de la mère peut également influencer l’apparition des coliques chez le bébé. Certains aliments consommés par la mère peuvent en effet passer dans le lait maternel et provoquer des gaz chez le bébé, favorisant ainsi les coliques.

Enfin, le stress et l’anxiété peuvent également favoriser l’apparition des coliques. Le bébé ressent les émotions de sa mère et si celle-ci est stressée ou anxieuse, cela peut affecter le bébé et favoriser l’apparition des coliques.

Il est important de noter que ces facteurs ne sont pas les seules causes des coliques et que chaque bébé est unique. Il est donc essentiel de consulter votre médecin généraliste ou votre pédiatre si vous suspectez que votre bébé souffre de coliques.

L’importance du soutien lors d’une crise de colique

Lorsque votre bébé est en crise de colique, il peut être extrêmement difficile pour vous de rester calme et de le soulager. Il est donc essentiel de se rappeler que vous n’êtes pas seul et que le soutien de votre entourage peut-être d’une grande aide.

Parlez de la situation à votre famille, à vos amis, à votre pédiatre ou à votre médecin généraliste. N’hésitez pas à demander de l’aide pour vous occuper de votre bébé pendant une crise de colique ou à chercher des conseils pour soulager ses douleurs.

Il existe également des groupes de soutien pour les parents de bébés souffrant de coliques. Ces groupes peuvent être d’une grande aide pour vous sentir soutenu et compris. Ils peuvent aussi vous donner des conseils et des astuces pour soulager les coliques de votre bébé.

Enfin, n’oubliez pas de prendre soin de vous. Les crises de coliques peuvent être épuisantes pour les parents. Il est donc essentiel de prendre du temps pour vous, pour vous reposer et vous ressourcer.

Les coliques du nourrisson sont une épreuve difficile pour les parents comme pour le bébé. Cependant, en comprenant mieux le phénomène, en reconnaissant les symptômes et en connaissant les différentes méthodes pour soulager votre bébé, vous serez plus à même de gérer ces crises.

Certes, les coliques peuvent être stressantes et déroutantes, mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’une phase temporaire dans la vie de votre enfant. Avec le temps, le système digestif de votre bébé se développera et les coliques finiront par disparaître.

En attendant, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre équipe médicale, à votre famille ou à vos amis. Vous n’êtes pas seul dans cette épreuve et il est important de prendre soin de vous pour pouvoir prendre soin de votre bébé. Les coliques du nourrisson sont certes une épreuve, mais avec de l’amour, de la patience et du soutien, vous et votre bébé passerez à travers cette phase difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *